Istanbul the capital of Turkey, eastern tourist city.

« Istanbul est le site le plus majestueux, le plus varié, le plus magnifique et le plus sauvage à la fois que le regard d’un peintre puisse chercher« .  Alphonse de Lamartine.

Mon cher Alphonse, non seulement nous partageons la même ville de naissance, mais aussi la même opinion sur cette ville extraordinaire et unique en son genre.

Welcome dans la ville de la tulipe au pays de la moustache ! Je vais vous ouvrir les portes de cette ville aussi riche que la caverne d’Ali Baba et vous en délivrer quelques facettes… Mais je vous laisserai le soin de poursuivre la visite sur place et dénicher d’autres trésors. N’oubliez pas que les locaux valent mille fois un guide papier ou un site. Par chance, les turcs sont facilement abordables, sociables et accueillants.

istanbul_buyuksehir_belediyesi-logo-300x281Vous pouvez venir des quatre coins du monde, vous vous sentirez immédiatement à l’aise car vous trouverez forcément à Istanbul « un bout de chez soi », que ce soit dans l’architecture, la façon de vivre, la mentalité…
La Turquie c’est avant tout une identité forte, un attachement à la préservation et transmission de la culture, un héritage impressionnant, cosmopolite aux influences multiples, une histoire passionnante, des inspirations rapportées des nombreux voyages et conquêtes, et un sens du commerce hors du commun. Tout s’entremêle de façon harmonieuse et atypique.

Les 3 rives d’Istanbul

Istanbul est un véritable musée à ciel ouvert. A cheval entre le continent européen et asiatique, cette métropole effervescente de 15 millions d’habitants est bordée par le détroit du Bosphore (la Corne d’or), la mer Noire ainsi que celle de Marmara. Selon les stambouliotes, les chiffres officiels relatifs au nombre d’habitants sont en dessous de la réalité.

Successivement nommée Byzance, Constantinople, puis Istanbul, l’atmosphère chargée d’histoire dont témoignent les prestigieux monuments vous rappellent la présence des Grecs, des Romains, et des Sultans Ottomans. Cette ville titanesque et cosmopolite est une excellente synthèse entre l’Orient et l’Occident, et concilie parfaitement le passé et le présent.

The night view of Bosphorus Bridge
Istanbul by night

Elle est à la fois la plus grande ville de Turquie, mais aussi la capitale culturelle. La population est plûtot jeune et très très connectée ! Certains quartiers vous immergent dans la culture turque, tandis que d’autres vous rappellent Paris ! Ces qualités hors normes alliées à l’hospitalité ainsi qu’à l’altruisme des stanbouliotes procurent un sentiment d’intégration immédiat. Les turcs sont très à l’aise avec les étrangers.

Aussi belle de jour comme de nuit : le ballet des traversées des rives en bateau, les minarets à perte de vue, les ponts rappelant le «Golden Gate de San Francisco» qui surplombent le paysage, les bazars, les foules démesurées, les marchands ambulants, les boutiques par milliers, la subsistance des traditions et plus encore… vous transporteront dans un univers atypique. Visiter Istanbul ne vous laissera pas indifférent. Accros au shopping, aux visites culturelles, les fêtards, les personnes en quête de spiritualité, les amateurs de football… tout le monde y trouve son compte. A noter : cette ville ne dort jamais ! On peut se faire couper les cheveux à 3 heures du matin place Taksim….

Pour circuler vous avez l’embarras du choix. Vos journées sont rythmées par les traversées en ferry, le tramway, le métro, les métrobus, le métro sous l’eau (le marmaray), le téléphérique, le funiculaire, les bus, les taxis, les dolmuş, les navettes bleues, et même les calèches à cheval aux îles aux princes (préférez la marche à pied durant les grosses chaleurs pour épargner ces pauvres bêtes).

Un conseil : préparez de bonnes chaussures pour parcourir cette métropole. En bref, découvrir Istanbul est une expérience hors du commun qui marque l’âme et l’esprit. De grands écrivains comme Gérard de Nerval, Chateaubriand, Pierre Loti, Michel Butor et Flaubert en témoignent dans leurs ouvrages.

Pour la petite anectode, sachez que le succès international des séries locales et films, notamment dans les pays du Maghreb et dans les Balkans contribuent au développement du tourisme et à la notoriété de la ville… Et par ricochet, à l’augmentation de reproches aux partenaires masculins envers qui l’on exige plus de romantisme à l’instar des beaux apollons turcs…

Are you ready for Istanbul ? Attachez vos ceintures, l’embarquement est immédiat !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *