La première fois que je suis venue en Turquie, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Est-ce que cela va ressembler à l’Europe, à l’Asie, aux pays de l’Est, au Maghreb ? Finalement ç’est un mélange d’influences.

En tant que touriste qui se respecte, la place Sultanahmet était la première étape sur ma liste.sultanahmet-époque J’ai eu l’impression de vivre un remake du film retour vers le futur ou Marty McFly se retrouve dans le passé. C’est simple, on fait un bond en arrière au temps de l’Empire Ottoman. Renseignez-vous sur l’histoire du pays avant d’y aller si vous ne l’a connaissait pas déjà, votre imaginaire n’éprouvera aucune difficulté à vous y transporter. Le centre de la place est similaire à un ring de boxe ou deux champions légendaires catégorie poids lourd s’affrontent et se narguent : Sainte Sophie vs Mosquée bleu. Elles s’égalent par leur beauté et leur architecture. Le quartier historique de sultanahmet (vieil Istanbul) doit son nom à la mosquée bleue dite « sultanahmet camii » en turc.

Ce site est tout simplement INCONTOURNABLE ! Je le surnomme d’ailleurs « le quartier des merveilles »…     Sans aucun doute vous serez conquis par le charme et l’atmosphère si particulier de ce lieu très bien entretenu qui traverse plus de mille ans d’histoire. Cette vieille ville est bordée par la Corne d’Or au nord et la mer de marmara au sud. Essentiellement touristique, il est chargé de boutiques souvenirs, d’hôtels, et restaurants.

Il regroupe les principaux monuments historiques situés à proximité les uns des autres et peu être facilement parcouru à pied. C’est pratique pour découvrir la ville lors d’un court séjour ou un week-end. A pied donc, vous pouvez accéder à la mosquée bleue, la basilique Sainte-Sophie, le palais Topkapı, la citerne basilique, et l’ancien hippodrome. ce dernier est un vestige gigantesque du cirque romain de constantinople inspiré du circus Maximus de Rome, il pouvait contenir 100.000 personnes environ lors de manifestations sportives et célébration des grandes victoires et défilé des butins de guerre. Mais aussi la colonne du million, l’obélisque théodose rapporté de Louxor, et l’église Saint Serge et Bacchus surnommée la « petite sainte sophie » très joliment décoré à l’intérieur. Enfin, alexandrevous trouverez également à proximité le Grand Bazar, le musée archéologique, le musée des arts turcs et islamiques, les colonnes de goths, ainsi que le centre artisanal d’Istanbul qui permet de contempler différents artisans turcs au travail.

Le quartier est quasiment inhabités par les locaux hormis les personnes travaillant dans le secteur du tourisme. La fréquentation est plûtot familiale, les rues sont pavées, les jardins arborés, les fontaines sont très belles et l’accueil y est très chaleureux. C’est avec une délectation sans faille que l’on flâne dans ces ruelles qui regorgent de trésors pour les yeux et les papilles.

Le quartier vit au rythme des appels à la prière et fourmille de marchands ambulants : n’hésitez pas une seconde à goûter aux fameux simit (bagel turc orné de graines de sésame), les marrons et mais grillés, ainsi qu’aux nombreuses spécialités du pays salées ou sucrées.

vendeur de simit
vendeur de simit

Toute la journée c’est l’effervescence entre les touristes, les bus scolaires…le calme se fait ressentir aux alentours de 22heures où uniquement les restaurants restent ouverts.

De la mosquée bleue, remontez le boulevard Divan Yolu en suivant le tramway afin de rejoindre le grand bazar situé à proimité. N’hesitez pas à faire une pause gourmande (petit déjeuner ou repas) au café restaurant « Simit » situé à côté du burger king ou au restaurant « enjoyer » l’accueil est juste exceptionnelle et les plats sont délicieux. Du grand bazar rejoignez le bazar Egyptien et le quartier d’Eminönü à pied en déambulant dans des ruelles essentiellement piétonnes et commerçantes ou balladez-vous au parc Gülhane.

cuisine
Cafétéria-Restaurant « Simit »

Articles similaires :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *