Cette tour de pierre médiévale construite par les génois en 1348 recèle une extraordinaire surprise au dernier étage. A l’époque, c’était le plus grand monument d’Istanbul avec ses 67 mètres de hauteurs, aujourd’hui, elle est le symbole du quartier de Beyoğlu qui domine les toits.

Tour Galata
Tour Galata

Les Ottomans l’ont d’abord utilisé  comme prison, puis comme poste d’observation astronomique et finalement pour repérer les incendies. Ironie du sort, elle fut elle-même ravagée par deux graves incendies aux XVIIIe et XIXe siècles.

Depuis sa dernière restauration dans les années 1960, la Tour de Galata est ouverte au public. En grimpant jusqu’au dernier étage vous tomberez sur un café-restaurant avec une vue panoramique à ne pas manquer.

N’hésitez pas à vous perdre dans les ruelles qui juxtaposent ce monument. A l’instar de la France qui dispose de régions totalement différentes en terme de paysages, c’est aussi le cas pour les quartiers d’Istanbul dont aucun ne se ressemble.

Infos voyageurs :

Transport : arrêt de métro Şişhane ou arrêt du Nostaljic trammway « Beyoğlu Tünel » et descendre l’avenue Büyük Hendek Caddesi.

Tarifs : 25TL

Horaires d’ouverture : 9h à 17h (19h en été).

Articles similaires :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *